Pourquoi le nombre de placements des enfants afro-américains à l’extérieur de leur domicile est-il supérieur à celui des enfants blancs, même lorsqu’on neutralise les facteurs de risque déterminés?

Date de publication: 
10/16/2012
Source: 

Foster, E. M., M. M. Hillemeier, et al. (2011). Explaining the disparity in placement instability among African-American and white children in child welfare: A Blinder-Oaxaca decomposition. Children and Youth Services Review, 33(1), 118-125.

Revu par: 
Pamela Weightman
Résumé: 

Les Afro-Américains placés à l'extérieur de leur foyer sont surreprésentés dans le système de protection de l'enfance américain. Les raisons expliquant ce fait ne sont pas claires. De plus, les Afro-Américains placés dans des familles d'accueil subissent des changements de placement plus fréquents. C'est particulièrement préoccupant puisque ces changements peuvent avoir des conséquences négatives sur le développement de l'enfant. La présente étude quantitative compare l'instabilité du placement en dehors du foyer chez les enfants afro-américains et chez les enfants caucasiens à partir des données du National Survey of Child and Adolescent Well Being (ou sondage national sur le bien-être des enfants et des adolescents) (NSCAW) et tente de déterminer les mécanismes qui peuvent être à l'origine des disparités raciales.

Plusieurs des facteurs de risque associés à l'instabilité du placement (p. ex., problèmes émotionnels et comportementaux, affections médicales chroniques, statut socio-économique inférieur) sont présents de façon disproportionnée chez les enfants afro-américains pris en charge par le système de protection d'enfance. Cependant, les résultats montrent lorsque l'on neutralise ces facteurs, le nombre de placements à l’extérieur du foyer des enfants afro-américains est tout de même supérieur à celui des enfants caucasiens. Les autres facteurs qui n'ont pas été pris en compte dans l'étude peuvent expliquer le risque accru de l'instabilité du placement à l'extérieur du foyer chez les enfants afro-américains. Les auteurs suggèrent que les différentes façons de traiter les enfants de races différentes dans le système de protection de l'enfance pourraient expliquer ces différences.

Les variables prédictives de l'instabilité du placement chez les enfants afro-américains sont un âge plus avancé, un placement initial ailleurs que dans la famille et les problèmes comportementaux. Chez les enfants caucasiens, le placement initial en famille d'accueil est la seule variable prédictive de l’instabilité du placement.

Notes méthodologiques: 

The authors analyzed data from the Child Protective Services cohort of NSCAW which is a national study of child welfare in the United States that collects data directly from children and families involved with child welfare as well as child welfare workers. Interviews were conducted at four time points after the conclusion of the investigation or assessment: between two and six months; 12 months; 18 months; and 36 months. Children were selected for inclusion in the study if they were aged two years or older at the initial interview (this limit was imposed as the Child Behaviour Checklist is not available for children under two years), were African American or Caucasian, and were placed in an out-of-home setting at the initial interview.

The authors point out that several potentially important variables were not available, thus limiting the study.