Protection de l’enfance : effet de la baisse des prestations d’aide sociale versées aux mères sur la probabilité de placement hors du foyer familial

Date Published: 
12/07/2018
Source: 

Wildeman, C. and P. Fallesen (2017). The effect of lowering welfare payment ceilings on children's risk of out-of-home placement. Children and Youth Services Review, 72, 82-90.

Reviewed by: 
Megan Simpson
Summary: 

Les enfants de familles à faible revenu ou pauvres sont plus susceptibles que les enfants de familles mieux nanties d’être l’objet d’une intervention des services de protection de l’enfance et, par le fait même, risquent davantage d’être retirés du foyer familial. Les auteurs ont évalué, par la méthode des doubles différences, l’effet des conditions économiques sur le bien-être des enfants. Ils cherchaient plus précisément à déterminer si, après la réforme de 2004 des services danois de protection de la jeunesse, les enfants adressés aux organismes d’aide à l’enfance étaient plus susceptibles d’être retirés du foyer familial.

Au Danemark, les services de protection de l’enfance ont des pratiques qui diffèrent notablement des façons de faire nord-américaines. Les principales différences sont les suivantes : il y a rarement déchéance de l’autorité parentale lors du placement d’un enfant hors du foyer familial; lorsque la réinsertion dans le milieu familial est impossible, on opte pour le placement à long terme en famille d’accueil plutôt que pour le placement en établissement; au Danemark, le taux de placement hors de la famille a toujours été élevé, et les enfants danois sont plus susceptibles d’être sortis de leur milieu familial à l’adolescence et moins susceptibles d’être placés dans la famille élargie. Toutefois, au chapitre des facteurs de risque menant au placement, le Danemark est comparable à l’Amérique du Nord.

Le premier échantillon était constitué de mères ne recevant pas de prestations d’assurance-emploi et dès lors touchées par la diminution de l’aide financière de l’État danois consécutive à la réforme de 1998. Aux fins de comparaison, on a formé un groupe témoin comprenant des mères recevant des prestations d’assurance-emploi. Les données sur l’assurance-emploi proviennent des statistiques sur la main-d’œuvre. Les chercheurs se sont livrés à une analyse longitudinale des doubles différences afin de comparer les deux groupes de mères.

Dans le groupe des mères non admissibles à l’assurance-emploi, 5,6 % des enfants ont été retirés de leur milieu familial, comparativement à 1,1 % des enfants chez les mères touchant des prestations d’assurance-emploi. Le risque global de placement hors du foyer familial était 21 % plus élevé chez les mères non admissibles à l’assurance-emploi. La réforme de l’assistance sociale a fait augmenter de 21 % le retrait d’enfants de leur milieu familial chez les familles dans le besoin. 

Methodological notes: 

Le lien entre la situation financière et le maintien en milieu familial ou le placement par les services de protection de l’enfance demeure nébuleux. Par ailleurs, nous ne pouvons pas comparer les prestations d’aide sociale versées au Danemark aux prestations versées en Amérique du Nord, ce qui représente une lacune importante.