Méta-analyse : la supervision efficace améliore les résultats de l’intervenant

Date de publication: 
10/14/2010
Source: 

Barak, M.E.M., Travis, D.J., Pyun, H., & Xie, B. (2009). The Impact of supervision on worker outcomes: A meta-analysis. Social Service Review, 83(1), 3-32.

Revu par: 
Sydney Duder
Résumé: 

L’efficacité de la supervision est un aspect essentiel de la prestation de services sociaux. De nombreuses études ont examiné l’effet de diverses formes de supervision sur le rendement de l’intervenant. La présente étude est une méta-analyse de 27 études sur la question publiées entre 1990 et 2007. Elle comprend un échantillon combinant 10867 intervenants œuvrant dans les services sociaux (13 études), en protection de l’enfance (7 études) et dans les services de santé mentale (7 études). Les chercheurs ont effectué des recherches informatisées dans 3 bases de données (PsycInfo, Social Work Abstracts, Social Service Abstracts) ainsi que des recherches manuelles dans 8 revues importantes. La liste des mots clés utilisés dans ces recherches est jointe. Les chercheurs ont également communiqué avec les auteurs de tous les articles inclus pour les interroger sur les études non publiées et tablettées. D’autres manuscrits supplémentaires ont été découverts, mais aucun ne correspondait au critère d’inclusion.

Cette analyse s’appuie sur un modèle théorique basé sur la documentation et sur la théorie de l’échange social et comporte :

  • 3 dimensions relatives à la supervision : aide pour effectuer la tâche, soutien social/affectif, interaction interpersonnelle.
  • 5 résultats négatifs concernant l’intervenant : anxiété, dépression, stress au travail, épuisement professionnel, roulement du personnel.
  • 5 résultats positifs concernant l’intervenant : bien-être psychologique, satisfaction au travail, engagement envers l’organisation, efficacité, maintien en l’emploi.

Chaque étude a été codée pour refléter ces dimensions. Les mesures utilisées dans les diverses études comprennent l’indice de soutien social de Caplan et l’échelle d’évaluation du niveau d’épuisement professionnel de Maslach. Les chercheurs ont analysé 54 coefficients de corrélation (r) et 20 coefficients de régression normalisés (bêta) de l'ampleur de l'effet; lorsqu’une étude comprenait plusieurs valeurs r pour différentes mesures du même construit, la moyenne a été calculée. Les chercheurs ont converti toutes les ampleurs de l’effet en score Z de Fisher pour obtenir des distributions plus proches de la courbe normale. Ils ont effectué des tests appropriés pour évaluer l’homogénéité de l’ampleur de l’effet d’une étude à l’autre et déterminer les biais de publication.

Les résultats sont rapportés pour cinq combinaisons de la dimension relative à la supervision et pour la catégorie rendement de l’intervenant. Aucune étude n’a vérifié l’effet de l’aide à effectuer la tâche sur les résultats négatifs de l’intervenant. Il y a une relation positive significative entre les trois dimensions relatives à la supervision et les résultats positifs de l’intervenant, l’effet le plus important étant celui de l’aide à effectuer la tâche. Le soutien social/affectif et l’interaction personnelle sont associés à une diminution des résultats négatifs comme le stress et l’épuisement professionnel. Toutes les ampleurs de l’effet sont modérées (r = 0,30 – 0,40). Ces résultats soulignent l’importance d’une supervision efficace. Les auteurs suggèrent que les agences consacrent plus de ressources à la formation des superviseurs pour toutes les dimensions relatives à la supervision.

Notes méthodologiques: 

This appears to have been a thorough and well-conducted meta-analysis, with all the usual statistical precautions taken and all procedures clearly described. The authors identify the most important limitations as the small number of studies available with data relevant to this issue, resulting in a small number of studies for each worker outcome category. A possible strategy here might have been to combine the beneficial and detrimental categories, as some of the outcomes appear to be mirror images (e.g., turnover & retention). The favorable results in this study suggest some options for further research. One logical next step might be a cost-benefit analysis; could extra agency expenditures on supervisor training lead to savings on staff turnover? Also, one of the measured beneficial outcomes was worker effectiveness; a logical hypothesis would be that this might lead to better client outcomes.