Les programmes d’enseignement basés sur le tutorat direct améliorent le rendement scolaire des enfants placés

Date de publication: 
03/18/2014
Source: 

Flynn, R.J., Marquis, R.A., Paquet, M.P., Peeke, L.M., & Aubry, T.D. (2012). Effects of individual direct-instruction tutoring on foster children’s academic skills: A randomized trial. Children and Youth Services Review, 34, 1183-1189.

Harper, J. & Schmidt, F. (2012). Preliminary effects of a group-based tutoring program for children in long-term foster care. Children and Youth Services Review, 34, 1176-1182.

Revu par: 
Jaime Wegner-Lohin
Résumé: 

Les enfants placés courent des risques accrus de mauvais résultats scolaires comparés à leurs pairs non maltraités. Les chercheurs ont effectué un essai comparatif randomisé dans neuf organismes de protection de l’enfance en Ontario afin de déterminer si les résultats posttest en lecture et en mathématiques des enfants d’âge primaire placés s’amélioraient à la suite d’une intervention consistant en du tutorat direct individualisé offert par les parents d’accueil.

Flynn et al. (2012) ont évalué le programme de tutorat Teach Your Children Well (TYCW) offert à 77 enfants placés en famille d’accueil répartis aléatoirement dans le groupe recevant le tutorat ( n = 42) et dans le groupe témoin d’enfants placés sur une liste d’attente (n = 35). Les intervenants et les superviseurs ont proposé des paires de parents d’accueil et d’enfant placés âgés de 6 à 13 ans étudiant en secondaire II à VII pour qu’ils participent à l’étude. Les enfants ont été choisis parce qu’ils étaient susceptibles de bénéficier du tutorat offert par un parent d’accueil. Les enfants classés dans la catégorie « élève très fort », « élève très faible » ou « élève dont le comportement est très perturbé » ont été exclus de l’étude.

Les chercheurs ont mesuré le rendement scolaire pré test et posttest à l’aide du test de réussite sur un domaine étendu (WRAT4), qui mesure la lecture des mots, la compréhension des phrases, l’orthographe et le calcul et qui produit un score composite en lecture. Les parents d’accueil du groupe d’intervention devaient également déclarer le nombre de leçons de lecture terminées pendant l’année d’intervention, le nombre de semaines consacrées au tutorat en lecture et en mathématiques, la durée hebdomadaire moyenne consacrée à différentes composantes du programme de tutorat ainsi que leur utilisation des outils de soutien au tutorat auxquels ils avaient accès pendant l’année scolaire.

Les auteurs ont procédé à une analyse de la covariance et ont tenu compte des différences dans les scores prétest afin de déterminer si le programme de tutorat contribuait à améliorer le rendement scolaire. Les résultats indiquent des améliorations dans certains domaines du rendement scolaire dans le groupe ayant bénéficié du tutorat. Le tutorat a un effet très important sur le score composite en lecture. De plus, les chercheurs ont trouvé une relation statistiquement significative en ce qui a trait à la compréhension des phrases et au calcul mathématique. Ils n’ont pas découvert d’effet significatif pour la lecture des ¬¬¬¬mots ni pour l’orthographe.

De la même façon, Harper et Schmidt (2012) ont mené une étude randomisée du même programme de tutorat, mais en remplaçant le tutorat individuel par un enseignement en petit groupe offert par des étudiants universitaires bénévoles. L’échantillon était principalement composé d’enfants autochtones. Les chercheurs ont utilisé un modèle à niveaux multiples pour analyser les effets du programme de tutorat sur le rendement scolaire. Contrairement aux résultats découverts par Flynn et al. (2012), le programme de tutorat TWC a un effet significatif sur la lecture des mots et l’orthographe, mais pas sur la compréhension des phrases ni sur le calcul. L’inconstance des résultats peut être attribuée à plusieurs facteurs, y compris les formats de tutorat utilisé (individuel par rapport à en groupe) et aux différences de mise en œuvre des composantes du programme en lecture et en mathématiques.

Dans l’ensemble, les résultats des deux études indiquent que le programme de tutorat TYCW peut améliorer le rendement scolaire des enfants placés en famille d’accueil. La petite taille de l’échantillon des deux études limite la capacité de généraliser les résultats, cependant, les améliorations du rendement militent en faveur du recours aux parents d’accueil et aux étudiants pour contribuer à améliorer les résultats scolaires des enfants placés. 

Notes méthodologiques: 

Même si le recours à un groupe témoin composé d’enfants  placés aléatoirement  sur une liste d’attente offre l’avantage de fournir un groupe de comparaison, cela ne permet pas de comparer les résultats scolaires de ce groupe après le début du programme de tutorat. D’autres recherches sont nécessaires pour déterminer si les résultats peuvent être généralisés aux autres enfants placés et pour évaluer si les améliorations du rendement scolaire perdurent.