Les programmes de thérapie familiale comportementale sont des interventions prometteuses pour les mères ayant fait l’objet d’un signalement à la protection de la jeunesse pour toxicomanie et négligence envers leur enfant

Date de publication: 
06/22/2016
Source: 

Donohue, B., Azrin, N. H., Bradshaw, K., Van Hasselt, V. B., Cross, C. L., Urgelles, J., Romero, V., Hill, H.H., & Allen, D. N. (2014). A controlled evaluation of family behavior therapy in concurrent child neglect and drug abuse, Journal of Consulting and Clinical Psychology, 82(4), 706-720.

Revu par: 
Kara Fletcher
Résumé: 

Au cours des vingt dernières années, les chercheurs ont mis l’accent sur la nécessité d’offrir des traitements comportementaux empiriques pour contrer la négligence envers les enfants et la toxicomanie. Les auteurs ont utilisé un modèle expérimental avec groupe témoin pour évaluer un programme de thérapie comportementale axée sur la famille offert aux mères orientées par les services de protection de l’enfance (SPE) pour négligence envers leur enfant et pour toxicomanie. La thérapie familiale comportementale (TFC) est un modèle cognitivocomportemental qui met l’accent sur le développement des compétences en utilisant des jeux de rôles, en affectant la clientèle à différents groupes de traitement et en faisant appel à des systèmes de soutien familial. Dans la présente étude, les mères et leur famille ont été vues à domicile et ont bénéficié de 20 séances de 75 minutes pendant six mois. Les auteurs ont émis l’hypothèse que les résultats des participantes recevant la TFC seraient nettement meilleurs que ceux des participantes du groupe de traitement habituel (TH). Ils ont également émis l’hypothèse que les mères recevant la TFC et qui n’exposaient pas leurs enfants à des drogues illicites amélioreraient davantage leurs résultats que les mères recevant la TFC qui exposaient leurs enfants à des drogues illicites, et que les mères du groupe TH.

Les mères orientées pour recevoir un traitement visant à contrer la toxicomanie et la négligence envers les enfants (n = 72) ont été affectées aléatoirement au groupe de thérapie familiale comportementale (TCF) ou au groupe de traitement habituel (TH). Les chercheurs ont aussi divisé les groupes par type de négligence : enfants exposés à la drogue ou autre négligence envers les enfants. Les participantes ont été évaluées au départ, puis 6 mois et 10 mois après la randomisation. Soixante-quatre pour cent des participantes ont été évaluées 6 et 10 mois après la randomisation. Les auteurs ont constaté des améliorations entre le début et 6 et 10 mois après la randomisation pour la plupart des mesures. La TFC semble être bénéfique pour les mères qui ont été orientées par les SPE pour négligence envers leurs enfants et pour toxicomanie, en particulier pour celles ayant été orientées pour négligence envers les enfants non exposés aux drogues. La TFC semble prometteuse dans d’autres domaines, y compris la réduction de la consommation de drogues dures (g = 0,39, IC [0,12 –0,90]), de marijuana (g = 0,41, IC [-0,10 – 0,92]), et la diminution des comportements à risque pour le VIH. Cependant, les chercheurs ont constaté que la TFC entraînait seulement une amélioration progressive par rapport au TH.

Notes méthodologiques: 

Il s’agit de la première étude clinique sur les résultats portant sur la toxicomanie et la négligence envers les enfants. Il est nécessaire d’effectuer d’autres recherches et essais contrôlés comprenant des échantillons plus importants, une évaluation directe des comportements, des conditions à domicile, etc. L’approche de la TFC a été spécifiquement conçue pour répondre aux besoins de la clientèle des SPE orientée pour toxicomanie, en insistant sur l’importance et sur les avantages des traitements adaptés aux besoins particuliers des clients.