Perspectives des parents concernant les facteurs qui soutiennent ou entravent le processus d’adoption d’enfants ayant des besoins particuliers

Date de publication: 
08/20/2016
Source: 

Denby, R. W., Alford, K. A., & Ayala, J. (2011). The journey to adopt a child who has special needs : Parents’ perspectives. Children and Youth Services Review, 33(9), 1543-1554.

Revu par: 
Wendy Rha
Rachael Lefebvre
Résumé: 

Les enfants ayant des besoins particuliers représentent une proportion importante des enfants adoptés à partir du système de protection de l’enfance. Les groupes actuels ayant des besoins particuliers dans le système de placement en famille d’accueil sont des « groupes de frères et de sœurs, des enfants plus âgés, handicapés, de couleur et des enfants ayant des problèmes de santé mentale ». Ces enfants sont souvent considérés comme « difficiles à placer »; cependant, il y a un groupe diversifié et croissant de futurs parents adoptifs qui sont prêts à les adopter. Les chercheurs de la présente étude ont cherché à en savoir plus sur les motivations, les attentes, la préparation et les expériences des futurs parents adoptifs afin de déterminer les raisons pour lesquelles certains parents vont jusqu’au bout du processus, tandis que d’autres abandonnent en cours de route.

L’échantillon est issu d’un organisme de protection de l’enfance dans un comté urbain dans la partie sud-ouest des États-Unis. Les chercheurs ont créé quatre listes agrégées de parents à diverses étapes du processus d’adoption : a) parents en phase de pré-adoption; b) parents en phase d’adoption; c) parents ayant adopté; d) parents ayant interrompu le processus d’adoption. Quinze noms anonymisés ont été tirés au hasard dans chaque liste et ces personnes ont été recrutées pour participer volontairement à l’étude. Un échantillon final de neuf familles composées de 17 personnes a participé à des entretiens qualitatifs en individuel. Les chercheurs ont composé des questions ouvertes en se fiant à diverses sources (par exemple, une revue de la littérature et les conseils d’un comité consultatif qui comprenait des professionnels et des parents adoptifs). Ils ont utilisé la méthode de « l’analyse comparative constante » pour déterminer les principaux thèmes. 

De façon inattendue, l’étude a révélé que le processus d’adoption, y compris les expériences négatives, était assez similaire chez les deux groupes, soit celui des parents qui ont continué par rapport à ceux qui ont interrompu le processus d’adoption. Les conditions qui ont favorisé la poursuite du processus d’adoption jusqu’au bout : a) travailler avec un travailleur social compétent et attentionné; b) avoir de la famille et des amis sur lesquels on peut compter; c) participer à des activités de counseling ou de soutien aux parents. Par ailleurs, les facteurs qui découragent les gens d’aller jusqu’au bout du processus s’articulent autour des trois catégories suivantes : a) rendement insatisfaisant du travailleur social; b) nature intimidante et chronophage du processus d’adoption; c) recherche et paramètres du placement rigides. L’une des conclusions les plus importantes de la présente étude est que les futurs parents adoptifs se retiraient du processus lorsqu’ils trouvaient que les paramètres de placement de l’enfant étaient trop rigides.

Notes méthodologiques: 

Les chercheurs n’ont pas demandé aux parents qui ont terminé le processus (ou qui étaient en train de le terminer) s’ils l’auraient abandonné s’ils pensaient que le processus de jumelage n’était pas géré correctement. Compte tenu de cette limite, les résultats de cette étude devraient être utilisés comme base pour comprendre ce qui définit l’expérience des parents qui vont jusqu’au bout du processus d’adoption par rapport à ceux qui l’abandonnent en cours de route.