Une étude constate que les difficultés de placement vécues par les jeunes en foyers d’accueil donnent lieu à des difficultés de transition vers l’âge adulte

Date de publication: 
03/20/2008
Source: 

Keller, E., Cusick, T., Gretchen, R. & Courtney, M.E. (2007). Approaching the transition to adulthood: Distinctive profiles of adolescents aging out of the child welfare system. Social Service Review, 81(3), 454-484.

Revu par: 
Tonino Esposito
Résumé: 

Plusieurs jeunes en foyers d’accueil font face à des problèmes scolaires, à une instabilité dans la présence parentale et à d’autres difficultés associées à l’expérience de placement, particulièrement lorsqu’une perturbation de placement suscite des déplacements fréquents. De tels défis peuvent rendre considérablement ardue chez ces jeunes la transition vers l’émancipation et l’âge adulte. Cette étude utilise une approche axée sur la personne afin d’examiner les différences au sein d’un vaste échantillon représentatif de jeunes s’émancipant du système de protection de l’enfance dans trois États du centre-ouest des États-Unis (l’Illinois, l’Iowa et le Wisconsin). L’objectif consiste à catégoriser les sous-populations de jeunes en examinant leur capacité à réussir la transition vers l’âge adulte. Quatre sous-populations de jeunes pris en charge présentant des profils distinctifs ont été empiriquement formées et examinées selon leurs expériences de vie : (a) le groupe le plus important, représentant 43 pour cent de l’échantillon, était constitué d’adolescents plus susceptibles de faire état d’instabilités de placement, de périodes de fugues et de placements dans des milieux non familiaux; (b) le deuxième groupe le plus important, représentant 38 pour cent de l’échantillon, était constitué de jeunes présentant des problèmes comportementaux moins difficiles et plus de possibilités d’emploi; (c) le troisième groupe, représentant 13 pour cent de l’échantillon, avait le plus de problèmes comportementaux et vivait surtout dans des foyers d’accueil non familiaux traditionnels; (d) le plus petit groupe, représentant 5 pour cent de l’échantillon, présentait les taux les plus élevés de retards scolaires et de déficits parentaux, ainsi que le nombre le plus réduit d’expériences d’emploi. Les résultats généraux découlant de l’analyse de ces quatre sous-populations révèlent que les jeunes de l’échantillon le plus important (a) semblaient plus susceptibles d’éprouver des difficultés lors de la transition vers l’âge adulte. De plus, comparés aux autres, les jeunes vivant des difficultés dans la transition vers l’âge adulte sont plus susceptibles d’avoir vécu des placements multiples, d’avoir eu des périodes de fugues et d’avoir été placés dans des milieux non familiaux.

Notes méthodologiques: 

The sample was obtained during the period from April 2002 to June 2002. Of the 770 youth identified for the study, 732 consented to participate and completed the baseline interview, consisting of a response rate of 95 percent. To date, this is the largest known prospective study of youth emancipating from the child welfare system. Given that successful transition to adulthood is associated with the past experiences and current circumstances of youth aging out of the child welfare system, the study examines seven indicators of individual status prior to the transition to adulthood. They are: 1) employment; 2) grade retention; 3) parenthood; 4) problem behaviour; 5) placement type; 6) placement stability; and 7) runaway history. Model fit-analysis and latent class analysis were used to examine the likelihood that youth fall within each of the four sample categories based on their life experiences in child welfare. In sum, the application of empirical person-oriented methods of analysis, which are based on the seven selected indicators of child welfare experience, identified four subpopulations of youth that exhibited distinctive profiles in their ability to successfully transition to adulthood. Despite the large sample size, this study used cross-sectional data to reflect conditions at a single point in time and should not be generalized for youth aging out of care. These limitations notwithstanding, this study empirically determines which conditions are likely to co-occur, and this is a valuable step toward understanding and predicting broad outcomes for youth aging out of the child welfare system. Further qualitative investigations with samples from each of the four identified subpopulations of youth are suggested in order to explore the specific pathways of youth aging out of care.