Le placement familial à traitement multidimensionnel (MTFC) augmente la fréquentation scolaire et les devoirs remis à temps chez les filles aux prises avec le système de justice des mineurs

Date de publication: 
05/01/2008
Source: 

Leve, L.D., & Chamberlain, P. (2007). A randomized evaluation of multidimensional treatment foster care: effects on school attendance and homework completion in juvenile justice girls. Research on Social Work Practice, 17(6), 657-663.

Revu par: 
Paul Issahaku
Résumé: 

Bien que plusieurs études aient examiné les facteurs influençant le développement du comportement antisocial chez les filles, peu d’interventions existent pour les filles ayant été impliquées dans les systèmes de protection de l’enfance et de justice des mineurs. Dans un essai randomisé contrôlé fait en Oregon, l’étude en question a comparé le placement familial à traitement multidimensionnel (MTFC) avec les soins de groupe standards (GC) en considérant la fréquentation scolaire, les devoirs remis à temps et la détention dans des établissements pour mineurs dû à des actes criminels. Le MTFC utilise une approche théorique sur l’apprentissage social afin de mobiliser les ressources pédagogiques des familles d’accueil et des parents biologiques et ainsi correspondre avec les besoins d’apprentissage et de socialisation des filles adolescentes. Les composantes de l’intervention du MTCF incluent : (1) le placement de chaque fille avec un parent d’accueil formé et sous supervision régulière; (2) des sessions individualisées hebdomadaires avec un thérapeute afin de travailler sur les problèmes à l’école, avec la famille et dans le foyer d’accueil; (3) l’assignation d’un moniteur de formation professionnel pour chaque fille afin de l’aider à cultiver des aptitudes sociales spécifiques; et (4) une collaboration entre le thérapeute et les parents afin de renforcer les aptitudes et les comportements appris. Les filles du groupe contrôle (GC) ont participé à des programmes communautaires offrant les services de base, incluant une thérapie hebdomadaire. À chacune des deux périodes suivant le début du programme (3-6 mois et 12 mois), les filles du groupe MTFC ont obtenu des résultats significativement meilleurs que le groupe GC en ce qui a trait à la fréquentation scolaire et aux devoirs remis à temps. Douze mois après le niveau de référence, les filles du MTFC ont en moyenne passé moins de jours (22) que les filles du groupe GC (56 jours) en détention pour mineurs. Les résultats indiquent que le MTFC pourrait être une intervention efficace pour améliorer la performance scolaire et diminuer le séjour en détention pour mineurs.

Notes méthodologiques: 

The two groups were developed through random assignment to MTFC (n=37) and GC (n=44) .Girls included in the study were between the ages of 13 and 17 years, who were currently not pregnant, had at least one criminal referral in the previous 12 months, and were placed in out-of-home care within the prior 12 months following referral. Seventy-four percent of the sample was Caucasian. The two groups did not differ significantly on characteristics of interest upon assignment. Data were collected at three levels; baseline, 3 to 6 months following intervention, and at 12 months afterwards. Ninety per cent of the sample participated in measures at 3-6 months, while 88% participated in data collection at 12 months. Data were analyzed using analysis of covariance (ANCOVA) with MTFC as a predictor of school attendance and homework completion. The experiment was rigorous and the results are encouraging. The next step is replication in other jurisdictions with larger and more diverse samples.