L’évaluation d’un programme de formation pour parents d’accueil constate des effets positifs sur le placement des enfants

Date de publication: 
07/24/2008
Source: 

Price, J. M., Chamberlain, P., Landsverck, J., Reid, J. B., Leve, L. D., & Laurent, H. (2008). Effects of a foster parent training intervention on placement changes of children in foster care. Child Maltreatment, 13(1), 64-75.

Revu par: 
Sydney Duder
Résumé: 

Cette évaluation d’une intervention formatrice pour parents d’accueil (KEEP) a été conçue afin d’atténuer les effets des changements de placements multiples. L’échantillon comprenait 700 familles d’accueil (34% parenté, 66% non-parenté) ayant nouvellement reçu un enfant âgé de 5 à 12 ans dans la région de San Diego entre 1999 et 2004, et ayant accepté de participer à l’étude. Les enfants à la “santé fragile” ont été exclus. Les familles ont été affectées de façon aléatoire au groupe d’intervention ou au groupe témoin (services de protection de l’enfance habituel).

Les groupes d’intervention (3 à 10 parents d’accueil) ont reçu 16 semaines de formation, de supervision et de support grâce à des méthodes de gestion du comportement enseignées par des animateurs et co-animateurs formés. L’usage de renforcement positif et de discipline non-brutale étaient au centre de la formation; parmi ces méthodes on comptait des jeux de rôle et des enregistrements vidéos. Des travaux pratiques concernant les sujets couverts lors des sessions étaient également donnés.

Les mesures incluaient: (1) les variables prédictives potentielles (état du groupe, nombre de placements antérieurs enregistrés dans les dossiers), (2) les variables de contrôle, enregistrées lors de l’interview initial des parents (statut de parenté, âge et sexe de l’enfant, langue et nombre de jours de placement au point de départ), et (3) la variable dépendante, le résultat de l’état de placement, rapportée par le parent d’accueil lors de l’évaluation finale; les catégories étaient positives (retour à la maison ou adoption), négatives (déplacement vers un environnement plus restrictif), ou aucun changement.

Le programme de formation semble avoir significativement augmenté les chances d’issues positives aux situations de placements en famille d’accueil. Il a également atténué l’effet d’augmentation de risques associé à une histoire de placements antérieurs multiples. Les auteurs suggèrent que ce programme puisse s’avérer une stratégie rentable pour gérer les problèmes de comportements des enfants et réduire l’instabilité de placements.

Notes méthodologiques: 

This appears to have been an exceptionally well-conducted study. The program, described in detail, was well-designed and implemented in a meticulous manner. The facilitators and co-facilitators were paraprofessionals; they were chosen for interpersonal skills, motivation and knowledge of children, trained in a 5-day session, and supervised weekly, using videotapes of sessions. Strategies to maintain foster parent involvement included refreshments, travelling expenses and provision of child care. Parent attendance rates were high—81% of the group completed at least 80% of the sessions; if a foster parent missed a session, the material was delivered during a home visit.

Evaluation methods were also rigorous. The sample was carefully chosen and ethnically diverse—the only significant difference between the randomized groups was a higher proportion of Spanish speaking children in the intervention group, and language was not found to be related to placement outcome. The multivariate data analysis involved the use of a series of Cox hazard models. There was, however, one limitation; the study period was relatively short. The termination interview took place approximately 6 ½ months after the baseline assessment—earlier if the child had a placement change before that point (M = 5 months). Thus it was not possible to determine the long-term effects of the intervention.