The Ontario crown wards survey: Profiles of adoptable children

Article de journaux
Recherche canadienne en PE
Auteurs

Burge, Philip

Source
Canadian Social Work, Volume 9, Issue 1, pp. 8-25
Résumé

Cet article dresse un rapport relatif à l’incidence des troubles mentaux et physiques des enfants de l’Ontario qui sont sous tutelle permanente et qui peuvent être adoptés officiellement. Il se penche sur l’incidence des déficiences des pupilles de la Couronne relatives à leurs expériences de maltraitance et de planification d’une relation permanente, à leurs antécédents familiaux, à leurs expériences de prise en charge et à leurs cadres résidentiels. Des renseignements sur 429 enfants, représentant environ 21 % de toutes les pupilles admissibles, y sont passés en revue et analysés.

Les résultats ont montré que 56,9 % des enfants étaient des garçons, que 86,7 % d’entre eux n’avaient pas d’accès et que 57,8 % présentaient un état invalidant. Le nombre de déficiences diagnostiquées chez les enfants varie d’une à huit. Au total, 39 % des enfants présentaient une déficience, 31 % en avaient deux, 13 % en avaient trois, et le reste des enfants du groupe en avaient plus de trois. La déficience la plus fréquente est le THADA (20,5 %), suivi par les troubles ou les retards de la parole et du langage (11 %). Chez les enfants de plus de cinq ans qui fréquentent l’école, 42,2 % avaient un plan d’enseignement individualisé.

Information additionnelle disponible sur ces auteurs