Who are these parents involved in child neglect? A differential analysis by parent gender and family structure

Article de journaux
Recherche canadienne en PE
Auteurs

Dufour, Sarah
Lavergne, Chantal
Larrivée, Marie-Claude
Trocmé, Nico

Source
Children and Youth Services Review, Volume 30, Issue 2, pp. 141-156
Résumé

Bien que la négligence à l’égard d’un enfant soit une des formes les plus communes de maltraitance et qu’elle continue à s’accroître au Canada, elle n’en demeure pas moins une des moins étudiées. En particulier, on en sait peu sur la situation des pères dans les familles négligentes. Cette étude a analysé des données recueillies auprès de 1 266 familles négligentes dans le cadre de l’Étude canadienne sur l’incidence des signalements de cas de violence et de négligence envers les enfants de 2003. Elle a pour but de : 1) décrire les différentes structures familiales caractéristiques des familles négligentes afin de distinguer la place des mères et des pères; 2) comparer les caractéristiques sociodémographiques et les problèmes personnels entre les pères et les mères (différences entre les sexes); et, 3) comparer les caractéristiques sociodémographiques et les problèmes personnels entre les pères et entre les mères (différences au sein d’un même sexe).

Les résultats ont montré que les mères sont proportionnellement plus susceptibles d’être aux prises avec différents problèmes personnels que les pères, même si les pères sont plus susceptibles que les mères de prendre part à des activités criminelles. Les familles monoparentales qui ont à leur tête une femme doivent composer avec des situations plus graves, alors que les familles nucléaires s’en tirent globalement mieux. Les pères des familles nucléaires négligentes sont moins susceptibles d’avoir des problèmes de consommation d’alcool ou de drogues que ceux des autres types de familles, et les pères monoparentaux des familles négligentes sont plus susceptibles d’être sans emploi, mais, autrement, on remarque peu de différences entre les pères des différentes structures familiales. Pour ce qui est des mères des familles construites selon différentes structures, on remarque cependant de nombreuses différences. Les mères à la tête d’une famille monoparentale connaissent la pire situation. Les résultats ont montré que les hommes sont très souvent présents dans la vie des familles négligentes et que les pères et les mères sont souvent aux prises avec différents problèmes personnels. Dans l’ensemble, les femmes avaient plus de problèmes que les hommes.

ISBN / ISSN / DOI
10.1016/j.childyouth.2007.09.002
Information additionnelle disponible sur ces auteurs