Measurement of victimization in adolescence: Development and validation of the childhood experiences of violence questionnaire

Article de journaux
Recherche canadienne en PE
Auteurs

Walsh, Christine A.
MacMillan, Harriet
Trocmé, Nico
Jamieson, Ellen
Boyle, Michael H.

Source
Child Abuse and Neglect: The International Journal, Volume 32, Issue 11, pp. 1037-1057
Résumé

Le besoin perçu par les intervenants de disposer d’un instrument fiable et pertinent pour évaluer l’exposition à de multiples formes de maltraitance chez les jeunes les a amenés à créer un questionnaire sur les expériences de violence vécues pendant l’enfance (QEVE). Le QEVQ est une évaluation auto rapportée comprenant 18 éléments portant sur la victimisation et répartis en sept catégories (violence entre pairs, témoin de violence familiale, violence psychologique, punition physique, violence physique et violence sexuelle). Il recueille aussi des informations sur les agresseurs, la gravité, l’apparition, la durée et la divulgation de la violence.

Cet instrument a été mis au point à la suite d’une considérable recension de la documentation, de consultations avec des experts, d’entrevues individuelles avec des jeunes provenant de divers milieux (protection de l’enfance, cliniques de santé, école secondaire). La première version du questionnaire composée de 12 éléments a fait l’objet d’un essai pilote avec une seconde série d’interviewers et de groupes de discussions avec les mères, les jeunes et les intervenants en protection de l’enfance. Les chercheurs ont estimé que la fiabilité de test-retest était de bonne à excellente pour tous les éléments introductifs des questions (stem item) sauf deux. À cette étape, ils ont ajouté une question sur la violence psychologique. La phase définitive a consisté à évaluer le QEVE comportant 18 éléments. Les chercheurs ont déterminé la fiabilité de test-retest à partir d’un échantillon de 179 participants et l’ont trouvée excellente, sauf pour la violence entre les pairs. Un comité composé d’onze intervenants en protection de l’enfance a établi la validité du contenu. Celle du construit a été confirmée grâce à un échantillon de 177 jeunes parmi lesquels ceux qui ont rapporté de la victimisation ont eu des résultats significativement plus élevés que les autres relativement à la psychopathologie affective et comportementale auto déclarée. Une concordance moyenne à bonne entre le jugement indépendant de cliniciens à propos de la violence physique et sexuelle et les déclarations des jeunes a permis d’établir la validité des critères du QEVE.

Ces résultats fournissent des données préliminaires indiquant que le QEVE est un instrument précis, fiable, pertinent et informatif permettant de mesurer l’exposition à la victimisation et à la maltraitance chez les jeunes. Il faut cependant l’évaluer auprès d’échantillons importants avant de l’utiliser en pratique clinique. Il présente certaines limites comme le manque d’éléments relatifs à l’évaluation de la négligence.

ISBN / ISSN / DOI
10.1016/j.chiabu.2008.05.003
Information additionnelle disponible sur ces auteurs