Un exemple d’analyse positive comme méthodologie de recherche en protection de l’enfance dans les communautés autochtones de Saskatchewan

Feuillet d'information
Documents d'archives du PCRP
Auteurs

Thomas Prokop, Shelley
McKay, Sharon
Gough, Pamela

Source
Feuillet d’information du CEPB #51F. Toronto, ON : University of Toronto, Faculty of Social Work.
Résumé

Les peuples autochtones ont manifesté beaucoup d’appréhension quant à la recherche menée par des chercheurs non autochtones. Leurs préoccupations touchent un problème central : la recherche s’est avérée plus bénéfique pour les chercheurs que pour les communautés visées par cette recherche. Des directives éthiques ont été élaborées pour mener une recherche auprès des communautés autochtones, telles celles établies par l’Organisation nationale de la santé autochtone (ONSA). Ces directives ont pour but d’assurer que la recherche menée auprès des Autochtones soit respectueuse, qu’elle soit guidée par des principes développés par les peuples autochtones et qu’elle soit bénéfique pour les communautés impliquées.

Product Number
51